DISCOURS DU 11 NOVEMBRE 2018 à CALVINET, à 11h15

Mes chers administrés,
Mesdames et messieurs,
La commémoration d’aujourd’hui, 11 novembre 2018 est particulière.
D’abord parce qu’elle a commencé par une sonnerie civile des cloches, comme le 11 novembre 1918.
Ensuite parce que le discours officiel ne sera pas celui du Ministre des Armées, mais du Président de la République.
Enfin, afin de rendre un hommage particulier aux soldats de Calvinet morts pour la France, je les citerai un à un, avec la
date et le lieu de leur décès, leur âge et le lieu de leur inhumation.

11 novembre 2018,
11 novembre 1918.
11 novembre simplement, car cette date ne nécessite l’adjonction d’aucun millésime.
Elle a pris place dans la mémoire de Français parmi les quelques dates qui constituent la personnalité de la France.
Si cette date est encore ancrée dans la mémoire collective, c’est qu’elle a été un grand moment d’unité nationale.
Le canon qui annonce l’arrêt des combats le 11 novembre 1918 fait écho au tocsin du début du mois d’août 1914, qui
annonçait la mobilisation générale.
Ce 11 novembre 1918, que ce soit les soldats des tranchées ou les citoyens de l’arrière, tous éprouvent un immense sentiment de soulagement.

La foule exulte à Paris car l’Armistice scelle la victoire, cette victoire qui sera célébrée quelques mois plus tard, le 14 juillet 1919, sur les Champs-Elysées.
Cependant, le soulagement du 11 novembre n’efface pas les quatre années de guerre.
La France est en deuil, et toutes les communes de France comptent leurs morts.
Bientôt, le souvenir des Morts effacera les sentiments de fierté des familles qui auront perdu qui un mari, qui un fils, qui un frère, qui un fiancé, déclarés « Morts pour la France ».
D’un jour d’allégresse, nous sommes passés à un jour de deuil.
Depuis, nous sommes dans la pensée des Morts pour lesquels sont érigés des monuments, sont apposées des plaques
commémoratives dans les mairies, dans les écoles, dans les églises, dans les tribunaux, dans les gares…..
Le culte des Morts est ancré au fond de nous.
Notre village, qui comptait 566 habitants en 1911, comme tant d’autres, a subi des pertes. Ils sont vingt-trois, à qui nous
devons le respect absolu, car ils ont accompli leur devoir en défendant la Patrie.
Nous les appellerons dans quelques instants, mais je souhaite d’ores et déjà les citer :

source de ce document ci après en téléchargement : Pierre & Annie Couderc.
Dates-poilus-de-Calvinet-morts-pour-la-France.pdf (22 téléchargements)

Ces « Morts Glorieux » comme les appelait Jean de
BONNEFON, ancien Maire de Calvinet, dans un texte paru
quelques semaines avant sa mort en 1928 :
Il écrivait : « Les morts demeurent, demeurent avec nous. Ils
accompagnent nos pas et dominent nos gestes. Les morts
souffrent avec nous, triomphent avec nous.
(…)
Les jours commémoratifs qui viennent, dans la lumière de
l’automne triomphal, ne sont pas de la même sorte que les
jours mortuaires d’antan. Car les morts sont vainqueurs
maintenant, et leur silence éternel monte la garde et la
gloire. »
Ce 11 novembre 1918, Georges CLEMENCEAU, Président
du Conseil et Ministre de la Guerre, s’exclame ainsi à la
tribune de l’Assemblée nationale, qu’on appelait alors la
Chambre des Députés :
« Honneur à nos grands morts, qui ont fait cette victoire. Par
eux, nous pouvons dire qu’avant tout armistice, la France a
été libérée par la puissance des armes.
Quant aux vivants, vers qui, dès ce jour, nous tendons la main
et que nous accueillerons, quand ils passeront sur nos
boulevards, en route vers l’Arc de Triomphe, qu’ils soient
salués d’avance ! Nous les attendrons pour la grande œuvre
de reconstruction sociale. Grâce à eux, la France, hier soldat
de Dieu, aujourd’hui soldat de l’humanité, sera toujours le
soldat de l’idéal ! ».

Notre devoir est de ne pas oublier et de transmettre aux jeunes
générations l’idéal républicain pour lequel ont combattu nos
ancêtres.

François DANEMANS
Maire

 

Discours du président de la république : Emmanuel MACRON

Discours du président de la république : Emmanuel MACRON (9 téléchargements)

Photos de la cérémonie – crédit Photos Pierre Couderc

 

retour page d’accueil