Le douzième marché de Noël de Calvinet, organisé par le comité d’animation de la commune, s’est tenu les 19 et 20 décembre 2015.

Outre les aménagements de la place Jean de Bonnefon, qui font la joie quotidienne des enfants, une cinquantaine d’exposants avaient pris place sous les chapiteaux disposés rue du Colombier, à proximité de la salle des Fêtes.

CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 ATTELAGE

CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 ATTELAGE

CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 MUSICIENS

CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 MUSICIENS

CALVINET MARCHE NOEL 2015 CHAPITEAU

CALVINET MARCHE NOEL 2015 CHAPITEAU

C’est dans celle-ci que Cécile Demaison, originaire de Calvinet, a présenté son spectacle pour enfants, après l’avoir joué la semaine précédente à Aurillac.

De très nombreux visiteurs, répartis sur les deux jours, ont pu faire leurs achats de Noël.

Le marché a été clôturé en présence de Michel Prosic, Secrétaire général de la Préfecture, d’Alain Calmette, député, de Bernard Delcros, sénateur, de Vincent Descoeur, Président du Conseil départemental, d’Isabelle Lantuéjoul, conseillère départementale du canton d’Arpajon-sur-Cère, de Josiane Costes, conseillère départementale du canton d’Aurillac 3, de Michel Roussy, maire d’Arpajon-sur-Cère, de la quasi-totalité des maires de la Communauté de Communes du Pays de Montsalvy,  de nombreux élus de celle-ci,  d’Aurillac, d’Arpajon-sur-Cère et des abbés Michel Malvezin et Didier Delpirou.

CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 H BONNET et seìnateur B DELCROS CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 DISCOURS CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 DISCOURS V DESCOEUR CALVINET MARCHE DE NOEL 2015 DISCOURS A CALMETTE

Discours de François Danemans, maire de Calvinet

Monsieur le Secrétaire général de la Préfecture,

Monsieur le Député,

Monsieur le Sénateur,

Monsieur le Président du Conseil départemental,

Madame le conseiller départemental du canton d’Aurillac 3,

Madame le conseiller départemental du canton d’Arpajon-sur-Cère,

Mes chers Collègues,

Mesdames et messieurs les Elus,

Messieurs les abbés,

Mes chers concitoyens,

 

Au moment où nous clôturons le douzième marché de Noël de Calvinet, je souhaiterais que nous ayons une pensée pour deux personnes qui nous ont quittés cette année :

D’abord, Claude Galliou, qui a été un Président éphémère mais ô combien efficace du comité d’animation, qui a la lourde charge d’organiser le marché de Noël. Claude était à mes côtés l’an dernier dans cette même salle.

Ensuite, André Soubrier, qui a été conseiller municipal pendant trois mandats, et qui a œuvré au sein de nombreuses associations pendant quelques dizaines d’années.

La veille de son décès, André était sur la place du village, parmi les bénévoles, à installer les équipements du marché de Noël.

Monsieur le Secrétaire général, lors de votre premier entretien à la presse, vous avez dit qu’il fallait jouer collectif.

Au plan national, jouer collectif , nous en avons eu la démonstration au cours de cette année terrible, qui a commencé dans le sang et qui s’est achevée dans le sang. Voir les Parlementaires chanter la Marseillaise dans leurs hémicycles respectifs a souligné la gravité du moment.

Jouer collectif çà a été et ce doit être l’union nationale, même si les périodes électorales ne sont pas très propices à cela.

Jouer collectif, ce doit être de réhabiliter les valeurs républicaines. Les termes de la devise républicaine, celui de laïcité, ne doivent pas être vides de sens et doivent être expliqués, notamment à l’école. Il convient en outre de veiller à ce qu’aucun parti ne les torde pour les accommoder selon une idéologie qui est contraire à ces valeurs.

Au plan local, jouer collectif c’est réfléchir en commun aux nouveaux territoires qui bouleversent des habitudes parfois séculaires. Songez que depuis le début de l’année a changé le périmètre des cantons, dans quelques jours changera celui des Régions, au premier janvier 2017 changera celui des communautés de communes…

Jouer collectif, ce serait peut-être de mettre un jour autour d’une table les autorités civiles, militaires et religieuses pour déterminer des périmètres communs, car quand vous comparez par exemple la région bientôt Auvergne-Rhône Alpes, la Région militaire et le Diocèse, vous n’avez jamais les mêmes périmètres !

Et je n’évoque pas les ADMR qui se jouent des frontières cantonales ou de communautés de communes…

Jouer collectif avez-vous dit monsieur le Secrétaire général, le marché de Noël de Calvinet en est un bon exemple, car il est l’expression même d’un travail collectif, mené de main de maître par Henri Bonnet, qui participe depuis l’origine à son organisation, et qui avait à ce titre vocation à devenir le nouveau Président du comité d’animation.

Dès l’an dernier, je me suis inscrit dans le droit fil de mes deux prédécesseurs, Bruno Puech et Edouard de Bonnafos, pour continuer et encourager cette manifestation.

Elle nécessite des moyens humains : les bénévoles ont commencé son organisation il y a plusieurs mois pour la partie administrative, et il y a plusieurs semaines pour la partie purement matérielle. Il convient de les féliciter.

Elle nécessite aussi des moyens financiers. Je tiens à souligner la constance du Conseil départemental dans l’octroi d’une subvention, ainsi que celle de la Communauté de Communes.

Monsieur le Président, dans nos villages ruraux, nous ne sommes jamais trop aidés.

Je me prends à rêver en pensant à la fusion des quatre communautés de communes de la Châtaigneraie. En 2017, la subvention pour le marché de Noël sera-t-elle quatre fois plus importante ?…. Ne rêvons pas !!

Il est temps que je passe la parole à nos invités, après l’avoir passée à Henri Bonnet, Président du comité d’animation, non sans vous avoir souhaité au préalable, au nom du conseil municipal, de passer de très bonnes fêtes de fin d’année et de franchir allègrement les quelques jours qui nous séparent de 2016.

En 2016, je serai, nous serons, à vos côtés.

RETOUR PAGE D’ACCUEIL